La start-up de Vannes (Morbihan) a équipé les communes de la fête maritime d'une soixantaine de bailises. Via une applo pour smartphones, elles informent les visiteurs sur le programme.

C’est « la » nouveauté de cette édition 2019 de la Semaine du Golfe. La start-up vannetaise Imagina vient d’équiper les différentes communes participant à la Semaine du Golfe d’une soixantaine de balises Bluetooth.

 

Informations pratiques

Le principe est simple. Il suffit de télécharger sur un smartphone l’application de la société pour recevoir en direct, à chaque passage devant les capteurs, le programme nautique, une sélection des festivités à terre, des plans, des informations sur les sites visités, les hébergements, les accès aux parkings, aux bus… Tout un tas d’informations bien pratiques pour profiter à fond de la fête.

Et pour les organisateurs, c’est aussi la possibilité d’évaluer la satisfaction des visiteurs via une enquête proposée aux utilisateurs.

 

 

Une centaine de clients

« Depuis quinze jours, les téléchargements se multiplient. Preuve que l’on répond à une attente. C’est d’ores et déjà un succès », font remarquer Steve Cotonnec et Ronan Gourlay, cofondateurs de la société qui ne compte plus les nouveaux sites touristiques et événements équipés par cette technologie innovante. « On vient de fêter notre centième client. Offices de tourisme, communes, festivals… sont très demandeurs de notre application. On équipe trois nouveaux lieux par semaine : Débords de Loire, Temps fête à Douarnenez, Solitaire du Figaro… »

 

Pour ces anciens étudiants de l’IUT de Vannes (qui a été le premier à leur faire confiance à l’occasion de ses portes ouvertes connectées) c’est une affaire qui marche. « On est passé de trois salariés lors de notre création le 1er août 2016 à sept aujourd’hui et on prévoit encore de recruter », confient-ils. Et ça ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin…

Élue meilleure start-up du salon « Grand ouest innovation », le 9 mars 2019, à Saint-Brieuc, Imagina a gagné son ticket pour le CES (International Consumer Electronics Show) de Las Vegas en janvier 2020 où les trois jeunes ingénieurs associés que sont Ronan Gourlay, Steve Cotonnec et Brieg Le Formal iront défendre leur application. « On a déjà mis un pied en Belgique et on ambitionne désormais de se développer ailleurs en Europe et même jusqu’aux États-Unis. »

 

 

Église, sentiers côtiers, équipements sportifs

D’ici là, leur application va conquérir d’autres communes. Après Arzon (qui a placé une dizaine de balises à différents lieux stratégiques de son territoire), Imagina s’apprête à se déployer, en juin, à Baden.

Église, bourg, sentiers côtiers, équipements sportifs bénéficieront de capteurs pour mieux informés les locaux et les touristes. « Chaque mois, de nouvelles fonctionnalités viennent compléter notre application, ce qui permet d’offrir toujours plus de services aux utilisateurs (40 000 l’ont déjà téléchargée en Bretagne). Ils peuvent voyager dans l’Ouest et bénéficier de nombreuses informations dans les communes et festivals traversés en ne téléchargeant qu’une seule fois Imagina qui est une appli universelle. »

Pour l’heure, la petite société qui monte résiste aux sirènes des investisseurs qui se bousculent à sa porte. « On veut pour l’instant rester indépendant. C’est un choix délibéré. »

La liberté, un vrai luxe pour ces jeunes entrepreneurs.

 

Article publié par le Ouest France le 29 mai 2019.